La bibliothèque du métrologue : ressources gratuites

Comme je le souligne dans mon Abrégé de Mesure Physique, la métrologie est un domaine qui évolue régulièrement, autant sur le plan fondamental que sur le plan réglementaire.

Il est donc utile de garder sous le coude des bonnes adresses, où il est possible de se tenir informé voire de remettre à jour ses compétences. Si l’accès aux normes est toujours payant, il existe heureusement plusieurs portails qui proposent de l’information gratuite, ce qui est plutôt bienvenu pour des contraintes imposées par autrui. Je vous propose quelques sites à mettre immédiatement en favori. Au programme : rapports de recherches, définitions, normes et procédés de mesures. Bref, des références.

BIPM : le Saint des Saints

L’endroit d’où partent les fondements absolus de la métrologie, le Bureau International des Poids et des Mesures est le dieu suprême de la mesure et de la métrologie, puisqu’il maintient le Temps Universel Coordonné, le Système International d’unités (régi par la Convention du Mètre), et qu’il est le siège d’importantes recherches en métrologie fondamentale. Un site à consulter de temps en temps, notamment pour revoir le Vocabulaire International de la Métrologie (VIM) bilingue et le Guide pour l’expression de l’Incertitude de Mesure (GUM).

www.bipm.org/fr/publications/

Métrologie Française : l’actualité du LNE

Grand portail d’information métrologique, édité par le Laboratoire National de Métrologie et d’Essais (LNE) en collaboration avec le Commissariat à l’Énergie Atomique (CEA), le Conservatoire National d’Arts et Métiers (CNAM) et l’Observatoire de Paris. Il publie notamment la Revue française de métrologie (gratuite), faite de compte rendus de recherches sur des procédés de mesure ou sur de nouveaux capteurs et édite quelques monographies. On y trouve aussi des informations sur les unités et la conservation des étalons.

www.metrologie-francaise.fr

Bivi métrologie : les normes de l’AFNOR

Bibliothèque virtuelle de normes édité par l’Association Française de Normalisation (AFNOR), Bivi métrologie fait partie de ces sites pénibles où une partie du contenu est gratuit, l’autre payant (réservé aux abonnés). On y trouve le texte intégral des normes, ainsi que des “how to” et des “articles d’auteurs” (même si j’ai du mal à concevoir un article sans auteur). Il s’adresse donc principalement aux métrologues pratiquant en milieu industriel et cherchant à mette à jour/améliorer leur fonction métrologie. Vous pouvez l’essayer gratuitement pendant 5 jours, après quoi l’abonnement vous reviendra entre 609 et 4 858 € + taxes à l’année.

www.bivi.metrologie.afnor.org

OIML : la métrologie légale

Plus anecdotique, en terme d’applications, mais intéressant tout de même et entièrement gratuit, le site de l’Organisation Mondiale de Métrologie Légale (OIML) propose des rapports, recommandations, avis d’experts etc. sur des applications et sur des procédés métrologiques à haute fiabilité, mais qui pourront être appliqués avec profit à d’autres domaines moins exigeants.

www.oiml.org/publications/

Mesures : la revue des capteurs et de l’automatisation

Naturellement, lorsqu’on sait comment réaliser un mesurage, il reste encore à construire la chaîne de mesure, et pour cela, à choisir le bon instrument. La revue Mesures propose de précieux guides d’achats comparatifs de capteurs, ainsi que toutes les actualités des acteurs de la mesure (fournisseurs, fabricants, organismes de recherche). Une aide précieuse pour le stagiaire que je fus.

www.mesures.com

2016-10-14T15:50:42+00:0020 juin 2013|Catégories : Sciences|Mots-clés : , , |

À propos de l'auteur :

Développeur d'outils logiciels de traitement d'image pour darktable. Spécialiste calcul et modélisation thermodynamique chez Cellier Domesticus. Photographe. Pianiste. Développeur spécialisé en Python pour le calcul et la modélisation. Auteur de bouquins et de blog sur les sciences et la technologie. Expériences précédentes dans la fonction publique territoriale, les moteurs électriques industriels, les voitures solaires en fibre de carbone et le non-sens académique (maths sup, DUT).
elementum velit, dolor efficitur. sed leo Aliquam Donec ultricies Curabitur